top of page

Trahison

Résumé de ma journée.

En notant:

"Il y a une chose plus grave que la trahison, c'est la bêtise".

Ces mots que le génial Michel AUDIARD avait inséré dans son film "Le Président".


J'ai vu, quand je refais le bilan de ma journée, bien des formes de trahison.

Celles qui se font par le silence, celles qui se font par le mépris.

Celles qui s'estiment tellement au-dessus des autres...


Celles qui remettent au goût du jour les mots de COURTELINE, aussi:

"Être pris pour un sot par des imbéciles est une volupté".


La trahison, à mon sens, est le privilège de ceux à qui on accorde sa confiance:

"Je ne confie la clef de ma maison qu'à une personne en qui j'ai confiance".


On n'est jamais trahi par ses ennemis, vous savez.

Seuls les amis trahissent. Les plus intimes sont les meilleures.


On croît les connaître; on n'en connaît que l'apparence; et la trahison ne marche que mieux.


Je n'ai pas quitté la trahison, à tous les étages.

Civile, militaire, professionnelle, sentimentale...

Une très belle et très riche journée, vraiment.


Une question se pose à moi avec un sourire:

Une lumière crue, c'est une lumière à laquelle on croit?


Y aurait-il des lumières qui savent mentir?

Je ne crois pas, mais des menteurs qui se prennent pour des lumières, il y en a.

Beaucoup.


Un de ces menteurs a été démasqué ce mercredi. Ou presque. Mais sa fin est proche.

Quelques autres aussi, qui peu à peu... se trahissent eux-mêmes.


En restant vrai, en restant droit, en restant calme, on les détecte.

On les combat, et parfois on leur pardonne.

On devrait toujours savoir pardonner.

"Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés".

C'est un des rares cas où je trouve la liturgie (Matthieu 6:12-15) bien clémente.

"A celles qui nous ont offensés" serait souvent bien plus approprié.


Je dois vous le dire:

"J'ai toujours pardonné à ceux qui m'ont offensé. Mais j'ai la liste"...


Ce soir, je n'embrasse personne. Ni femme ni homme.

Aucun salut.

Sauf pour ma famille.

"C'est quand même bien, la famille"...


Væ victis.


Didier CODANI



A Nice, ce soir du mercredi 3 mai 2023, si riche d'enseignements.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Shadow on Concrete Wall
bottom of page