Pois gourmands au figatellu

Contrairement à ce qui se dit dans une histoire de famille, le figatellu n'est pas un légume.

C'est du porc, et même du foie de porc, Corse.



Les pois gourmands (ou pois mangetout), en revanche, ce sont bien des légumes.



L'association des deux c'est l'objet de ce petit billet culinaire.


Cette recette est purement personnelle, et si vous l'exécutez c'est bien entendu à vos risques et périls. Je décline toute responsabilité pour celles et ceux qui sont allergiques au porc en général, au figatelli en particulier, et aux pois gourmands par-dessus le marché.

Et j'insiste sur le fait que le figatellu doit obligatoirement être cuit à cœur.


Pour deux en un repas, ou pour un en deux repas.

Simple, facile, mais un peu long car il faut faire cuire à feu minimum pendant au moins 30 minutes.

En pratique, il vous faut vraiment une heure devant vous.


Ingrédients:

- Une barquette de 250 grammes de pois gourmands (petits pois crus dans leur cosse);

- Un demi figatellu.

Vous voyez un figatellu? Vous le prenez et vous le coupez en deux.

"Non Madame, on ne peut pas acheter juste une moitié";

- Une petite plaquette de 12,5 grammes de beurre (ou deux, si on est gourmand);

- Une demi-douzaine de petits oignons sauciers jaunes;

- Une demi tête d'ail, soit une demi-douzaine de gousses d'ail;

- Une salière de sel rose pas trop fin, pour saler si vous avez besoin;

- Un peu de persil pour saupoudrer par-dessus à la fin, histoire de faire joli.

- Du pain (c'est plus élégant que lécher l'assiette à table à la fin) ou du pain de mie.

- Une bouteille de vin rouge Corse. Du bon.

Et deux c'est plus prudent; mais ça ne sert à rien dans la recette.


Matériel de base:

Une poêle, un couvercle, une cuisinière (le meuble de cuisine, pas la personne; encore que ça peut aider aussi), une spatule ou au moins une cuillère en bois, et un bon couteau (pour le figatellu).


Déroulement en 20 points :

1/ Laver les pois gourmands et les laisser sécher en attendant;


2/ Couper les tronçons de figatellu et retirer la peau (l'artisanal ou le familial, on peut laisser le boyau, mais l'industriel (agrafe métallique et boyau plastifié) il faut éviter);


3/ Éplucher les petits oignons sauciers et les gousses d'ail. Pour les puristes, retirez le vert après avoir fendu chaque gousse d'ail en deux;


4/ Choix important au goût de chacun: mettez - ou pas - une première plaquette de 12,5 grammes de beurre à fondre dans la poêle;


5/ Mettez vos tronçons de figatellu (8 ou 10, arrangez vous pour avoir un nombre pair, ce qui évite les disputes après) 5 minutes à griller à feu vif (3). Ne les faites pas brûler/noircir mais il est impératif qu'ils soient cuits "à cœur", surtout si c'est de l'industriel;


6/ Retirez vos tronçons de figatellu dans une assiette à proximité SANS retirer leur jus de la poêle;


7/ Tranchez des lamelles d'oignon saucier (surtout pas trop fines) et d'ail et mettez dans la poêle avec le jus de figatelli;


8/ Faites dorer vos oignons et votre ail une dizaine de minutes à feu moyen (2);


9/ Servez-vous un bon verre de vin rouge, de préférence un vin de Corse comme un Clos Canarelli, et buvez -le tranquillement;



Aucun intérêt pour la recette, mais ça fait passer le temps.


10/ Prenez vos pois gourmands et incorporez-les dans la poêle à votre ail et à vos oignons, avec une plaquette de beurre de 12,5 grammes (mini-beurre) et votre feu au minimum (1);



11/ Quand votre plaquette de beurre a entièrement disparu, descendez votre feu le plus possible (entre 1 et 0 mais pas à zéro. O,5 c'est bien) et recouvrez votre poêle;


12/ Calez une cuillère ou une spatule en bois entre le couvercle et la poêle pour que ce ne soit pas étanche, et laissez cuire 20 à 30 minutes;


13/ Emportez la bouteille de rouge et un ou deux verres avec vous si vous passez au salon pour attendre;

Aucun intérêt pour la recette; mais rester regarder la poêle une demi-heure... c'est idiot.


14/ Retournez à la cuisine avant d'avoir fini la bouteille, et regardez si les pois gourmands ont bruni (ils ne doivent pas être secs), et attention à ne pas bruler les oignons et l'ail;


15/ Logiquement vous en êtes entre 45 et 50 minutes de cuisson. Insérez vos tronçons de figatellu et recouvrez 10 minutes (pour rendre un peu plus souple le figatellu qui doit être cuit à cœur);


16/ Découvrez et mettez votre feu au maximum 5 minutes (3). Comme ça vous allez évaporer un peu pour éviter d'avoir trop de jus;



17/ Servez en essayant de mettre les tronçons de figatellu au centre et les légumes en rond autour. Ce n'est pas meilleur, mais c'est plus joli.


18/ Dites: "C'est prêt, il faut manger chaud", vu que c'est meilleur chaud que froid.


19/ Allez cher une autre bouteille de rouge.

Si vous êtes deux, souvent, en une heure elle est vide...


20/ Bon appétit.



A la différence d'un de mes frères et d'une de mes belles-sœurs, je ne suis pas cuisinier.

Donc c'est juste roboratif, et avec le figatellu au milieu ça fait manger des légumes verts à ceux qui n'en avalent quasiment jamais.

Je pense à un de mes neveux; mais lui, sans vin rouge pour le moment.


Ce n'est pas compliqué. N'y connaissant rien, je fais simple; mais ça marche.

En hiver, un samedi ou un dimanche, ça dépanne bien.


J'y arrive; donc n'importe quel homme peut le faire.

On peut le cuisiner en faisant tourner une machine à laver, en écoutant la radio,et même entre deux jeux vidéo...


N'oubliez pas: Si vous ratez, c'est de votre faute.

Moi j'ai très bien mangé; alors refaites-le en buvant moins de vin rouge.

Il est possible que l'échec vienne de là...

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - boire ou conduire il faut choisir.


Bises aux dames, salut aux messieurs,


Didier CODANI

Ce 9 janvier 2022

Shadow on Concrete Wall