top of page

Miserere Mei Deus

A la demande d'une amie, qui vient de perdre son mari à l'aube de ce vendredi saint.

Pour elle, pour sa fille, pour sa famille; pour ma filleule qui pleure son père.


Cliquez sur la partition, ou sur le lien violet, pour l'entendre...


Simplement parce qu'en ce vendredi saint, on doit garder l'espérance.

Parce que c'est le plus beau chant de la semaine sainte, depuis des siècles.

Alors je le dépose ici à leur attention, comme à votre attention.

“Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants.” Jean d’ORMESSON le disait, et j'en reste persuadé.


Bises aux dames, la veuve qui pleure son époux en premier,

Salut aux messieurs, l'ami qui était là à la première heure, en premier.


Celui qui a veillé sans jamais s'en vanter, traversant parfois à pied toute la ville juste pour serrer une main et repartir, aussi. Anonyme et modeste... que Saint Michel le distingue.


Didier CODANI



A Nice, ce vendredi saint, 7 avril 2023

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
Shadow on Concrete Wall
bottom of page