Bonnes vacances si possible

Ce 9 juillet 2022 marque le début des grandes vacances et je souhaite que ces vacances soient bonnes pour toutes les personnes qui pourront en prendre.

Pour ma part, j'ai trouvé à Monaco le véhicule idéal pour visiter... mon compte bancaire.

Au vu ce que qu'il me reste, je crois que finalement je vais passer l'été sur la Côte d'Azur. :)

Vous l'aurez compris, j'ai en ce début de juillet 2022 une pensée pour celles et ceux qui n'ont sinon rien, du moins trop peu pour faire autre chose que fredonner cet air célèbre de Charles AZNAVOUR: "Emmenez-moi" ( https://youtu.be/YZMglmpOFoI ).

Un refrain toujours d'actualité depuis 1967:

"Il me semble que la misère

Serait moins pénible au soleil..."


N.B.: Attention à ne pas vous tromper de version avec cette chanson.

Le pastiche qu'en avait fait et diffusé Radio Nova il y a 5 ans de mémoire, est presque plus souvent cité que l'original...

Si vous y avez pensé en premier, vous avez le droit de vous brosser les dents avec du savon noir... Oui, noir, ça vous apprendra.

L'original est toujours préférable à une pâle copie.


Je fais court ce 9 juillet, car je suis en vacances.

Et puis j'en connais qui préfèrent quand je fais court.


Pour rester dans la différence entre l'original et les copies, je me suis rendu ce 7 juillet à la commémoration de la pendaison, le 7 juillet 1944, de deux vrais Communistes FFI de Gattières, Séraphin TORRIN et Ange GRASSI, par les Allemands ( Waffen-SS et Gestapo ).

Ils les ont pendus à quelques pas de la place MASSENA, aux lampadaires de l'avenue de la Victoire, l'actuelle avenue Jean MEDECIN.

L'histoire d'un assassinat organisé à l'instigation d'un sous-officier SS qui avait fabriqué les preuves (un pistolet déposé dans leurs domiciles respectifs) afin de pouvoir les mettre à mort après "instruction" par la Gestapo locale et un simulacre de procès.


Depuis toutes ces années, chaque 7 juillet, les niçois, la municipalité voisine de Gattières, et différentes associations patriotiques et de combattants, viennent honorer leur mémoire avec les communistes locaux (ou ce qu'il en reste).

C'est un de ces cas où tout en respectant la coloration politique des victimes, se retrouvent des gens qui habituellement se rencontrent moins, mais savent se réunir pour la France, et pour ceux qui ont payé de leur vie leurs convictions.


Cette année, - et c'est là où je trouve que les originaux sont de loin supérieurs aux copies -, des "antifa" sont venus se servir de la manifestation pour polluer le recueillement avec leurs outrages.



J'étais là, aux tous premiers rangs, quand les incidents ont éclaté, prestement relayés par des "braves gens" infiltrés dans le dispositif de la cérémonie.

Après une invective volontairement outrancière dans sa forme, et une réaction rapide et efficace de la Police Nationale, ils ont tenté de faire dégénérer l'hommage par la violence.


Curieux parti qui se dit "républicain", et qui ensuite cautionne les fauteurs de troubles pour s'en prendre à la Police.

Ce qui est certain, c'est qu'ils ont échoué; et visiblement ils ne savent même pas faire la différence entre Police Nationale et Police Municipale.


En tant que témoin direct je peux vous dire que la bonne version n'est pas la leur, et c'est bien celle de la Police Nationale et du premier adjoint au Maire de Nice Anthony BORRÉ.



Je n'en rajouterai pas. Si ce n'est que je ne crois pas que ce soit à la Police Municipale de Nice (qui a bien fait son travail) qu'il faut que les "Communistes" complices de cette mascarade présentent des excuses; mais aux familles de leurs propres militants assassinés par les Allemands dont "on" a instrumentalisé honteusement la mémoire ce 7 juillet 2022.


Désolé pour cette note sombre due à des bolchéviques en début de saison estivale; mais si l'on reconnaît à ces gens le droit de chanter "l'internationale", qu'ils surmontent donc leur haine de l'ordre public quand par ailleurs on sait s'incliner devant ceux des leurs qui sont "Morts pour la France".


Bonnes vacances, sur la Côte ou en montagne; avec ou (hélas) sans argent.


Bises aux dames,

Salut aux messieurs, en particulier Anthony BORRÉ, qui a eu des mots justes que je partage.

Une fois n'est pas coutume...


Didier CODANI



A Nice, ce samedi 9 juillet 2022


P.S.: Bravo au Musée Océanographique de Monaco ( https://musee.oceano.org/ ) , où j'étais hier pour chercher l'inspiration et des parents à ramener à Nice.

Magnifique et pas cher, avec un accès simple et un parking facile.

Oui, je vous invite à le visiter (et le reste de la Principauté de Monaco aussi).

Shadow on Concrete Wall