top of page

Et le bordel fut... Une bonne pièce!


Je suis venu, j'ai vu, je suis convaincu.

J'y retournerai avec des ami(e)s le 12 et/ou le 19 avril à 19h45.


Il faut faire confiance à une équipe qui gagne.

Le duo Richard ZANCA / Dominique REMY, déjà vu dans "Le bal des couillons", puis "Les couillons à Paris". Ils assurent d'entrée.

Le même auteur: Emmanuel EBERLÉ. Une vivacité d'écriture encore plus comique.


L'inconnue, c'était Agnès ALEXIS.

Or elle règne sur cette pièce dès les premières secondes.

Ceux qui ne sont venus que pour voir une jolie femme ne se trompent pas totalement:

Ce rôle impose la présence d'une très jolie femme en excellente santé (15 amants).

Mais elle ne saurait se résumer à promener son physique du salon à la salle de bains.

C'est son esprit qui anime, calme ou excite la scène.


Dominique REMY, tonitruant-chic en frac.

Richard ZANCA dans le rôle du "bad boy" séducteur mais pas que...


N'attendez pas que je vous raconte la pièce.

Attendez une semaine, et allez la voir.

19h45 - 21h00, dont une heure de rire garanti.


"De quoi s’agit-il?

Désireuse de "remettre de l'ordre" dans une vie privée agitée, Nénuphar BOILEAU décide de larguer le même soir tous les hommes qu'elle fréquente.

Et elle va le faire par messages sur leurs répondeurs téléphoniques.

Le même message ou presque, qui survalorise celui qu'elle largue, sans lui parler ni le revoir.


Seulement voilà, il y a un premier (grand) grain de sable qui vient gripper ce plan parfait au premier abord.

Et au second raz-bord... tout commence à vriller.


Venez, vous verrez et jugerez vous-mêmes.

C'est le mercredi 12 ou 19 avril en début de soirée, ce qui permet de diner après.


Le "Théâtre des oiseaux" est au 6 de la rue de l'Abbaye dans le vieux-Nice.

Très facile d'accès dans le tramway, il suffit de descendre à la station Opéra - Vieille ville; à deux pas du Palais de Justice (et de son parking).

Ne pas confondre avec le "Bar des oiseaux" juste à coté; sauf si on arrive en avance ou si l'on veut ne repartir que plus tard.


Moi, j'ai aimé cette pièce.

Je connais l'écriture caustique de l'auteur, et... deux acteurs sur trois.

La troisième, Agnès ALEXIS, vaut le déplacement.


Sans oublier la mise en scène - très particulière, particulièrement intéressante - signée Robert FENDRICH.

Là, je ne peux rien raconter.

Un spectacle vivant, il faut le vivre.


Bises aux dames, dont une que j’aimerai inviter si son agenda professionnel overbooké le lui permet...

Salut aux messieurs, dont un à qui il a fallu que je décrive la pièce le soir même pour le convaincre.


On se voit là-bas dans une semaine, ou la semaine suivante?


Didier CODANI



A Nice, ce mercredi 5 avril 2023 à 23h00






Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
Shadow on Concrete Wall
bottom of page