Utile, en été

Je n'ai aucun attrait pour les titres de Julien CLERC.

Aucun; depuis des années.

C'est simplement une amie, à quelques milliers de kilomètres de chez moi qui me les a remis en tête et à l'esprit.


Je crois qu'elle a su écouter ces titres mieux que je ne le ferai jamais.

Surtout, elle a su les partager; peu à peu. Elle leur donne un sens.



Alors en ce premier jour d'août 2021, j'ai fait un petit changement de fleurs mais pas de changement de chanteur, juste un titre différent:

Utile.

https://youtu.be/HmnVfZslf9A

Des mots qui changent, mais toujours un vrai texte.


Quand on veut bien parler de rayonnement culturel, savoir que cela revient de si loin est à la fois consternant et rassurant.

Consternant pour la situation dramatique du pays, toujours francophone, d'où l'idée de ce chant me revient; et rassurant sur les capacités d'une personne - et au-delà d'un peuple - à dépasser les misères du quotidien, la ruine, les ruines, les incendies, l'économie effondrée, pour écouter encore quelques mots dans un français qui deviendrait vite, si l'on y prenait garde, une langue étrangère.


Celle qui m'a fait passer ce chant sait que c'est d'elle qu'il est question.

Ceux qui me connaissent, savent de quel pays du Moyen-Orient il revient.

🇱🇧


Ce n'est qu'un billet de blog au cœur de l'été; mais qui sait?

Il sera peut-être... utile?

Didier


Shadow on Concrete Wall