top of page

Maria et le kiosque à musique

J'ai vu et commenté cette belle pièce de Patrick MOTTARD une première fois en 2019.


Ce billet de blog paru dans le club de Médiapart le 15 décembre 2019 en atteste.


Seulement voilà, depuis les acteurs ont changé et la mise en scène aussi.


Au lieu de Bernard GAIGNIER, à qui j'avais en son temps rendu hommage, la mise en scène est maintenant signée par Fabienne COLSON, et nous sommes passés du Théâtre de la cité au Théâtre de l'eau vive.


Nous n'y perdons rien, nous y gagnons même un peu.

Certes, la salle est plus petite, plus intime, plus sombre.

Mais c'est le terrain de jeu d'une artiste de la mise en scène qui vaut le déplacement.


Alors on apprécie ce nouveau "kiosque à musique" irréel et changeant, tout de tulle vêtu.


Une intrigue toujours aussi réussie, aussi complexe, sous la plume de Patrick MOTTARD.

C'est plus court, plus vif, avec quelques musiques différentes; mais on garde "Viva la quince Brigada" en arrière-plan sonore.


Sans "spoiler" l'histoire, Maria est une jeune (et jolie) émigrée espagnole qui décide en 1938 de quitter Nice pour rentrer participer à la guerre civile espagnole. Elle demande à Antoine, son amoureux niçois, de partir avec elle. Il doit la retrouver au kiosque à musique du jardin Albert 1er.

Est-ce qu'il va y aller, lui, jeune niçois sans emploi aux idées révolutionnaires?

Ou pas?

Nous finirons trente ans plus tard. Une génération plus tard. Mais je ne vous dirai pas quel est le choix. Achetez le livre (www.the4tre.fr ) ou arrangez-vous pour aller voir la pièce.


Il reste une représentation demain dimanche à 17h00, et ce n'est toujours pas cher, une poignée d'Euros.


Allez-y, moi j'en viens.

Les acteurs sont très bons, et en prime on retrouve Sabrina PAILLÉ en récitante.


Ce n'est pas un rôle, diront les puristes, mais moi je crois que oui.

Allez la voir pour en juger par vous-même.


"Maria et le kiosque à musique" est en train de devenir un classique du "théâtre Mottardien", comme nous le déclamait déjà de sa voix de stentor Didier VESCHI il y a maintenant cinq ans



Cette pièce est belle et cette nouvelle mise en scène le prouve.

Cette pièce est intelligente.

Elle pose question.

Comme souvent chez Patrick MOTTARD.

Qu'avons-nous fait de nos rêves d'il y a trente ans?


Cette question-là, nous seuls savons y répondre.

Nous évitons trop souvent de nous la poser.


J'en ai dit un mot à Fabienne COLSON, car dans un vrai théâtre on ne fuit pas à la fin de la pièce. On échange.


C'est là un des bonheurs que procure le spectacle vivant.

Ne le manquez pas.

Allez au théâtre.


Allez au Théâtre de l'eau vive demain, dimanche 8 avril au soir, à 17h00

10 boulevard CARABACEL 06000 Nice

Réservez au 04 93 27 10 49


J'ai bien aimé.

Aimerez-vous?

Vous pourrez me le dire en bas de page.


Bises aux dames, celle qui sait s'arrêter quand elle me voit pour me sourire, en premier.

Salut aux messieurs, l'auteur de cette belle pièce, Patrick MOTTARD, en particulier.

Et désolé si l'on ne peut pas toujours coordonner nos agendas.


A Nice, 0h35, déjà...


Didier CODANI

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Shadow on Concrete Wall
bottom of page